Retourner sur visunove, appuyez sur F11 pour une meilleure lecture. Sauvegarder
C'était l'année de mes douze ans. Cette époque sonnait comme un souvenir à la fois paisible et monotone. Une rencontre surprenante est arrivé ce jour là, peut être un coup imprévisible du destin. Je ne le saurais certainement jamais.
L'atelier de Grand-père est immense, j'aime venir pour y jouer lorsque je me sent seule. L'odeur des vieux livres et de la lavande me rassure et a le don de m'apaiser.
Je m'approche des plantes pour les observer de plus près, il y en a de toutes les races. Elle dégagent toute une odeur particulière, je m'accroupis pour effleurer une feuille du bout des doigt.
Baignée par la lumière, la pièce recèle des trésors et bibelots cachés qui font l'objet de ma curiosité.
Soudain, j'entends un fracas venir de derrière. Je tressaute.
Grand-père ?
Je me retourne en m'approchant de la source du bruit. Avec surprise, j'aperçois une silhouette avachi parterre, ensevelis par des ouvrages poussiéreux.
Un petit garçon pas plus âgé que moi, apparait tout en gémissant de douleur. Je recule d'un pas sous l'effet de la surprise. La première chose qui me frappe est la couleur de sa tignasse ...
Un blanc pure.
Je le fixais durant quelques seconde avant qu'il ne m'aperçoive. Ses joues s'empourpre de honte. Il tenait entre ses mains un des livres. C'est la première fois que je le voyait.
MOI : Qui es-tu ? Tu ne devrais pas être ici.
Il bafouille en regardant le sol.
... : J...je voulais juste regarder d'un peu plus près ...
MOI : Que cherche-tu ?
Il détourne le regard gêné.
... : Je suis venu chercher un livre.
MOI : Un livre ? (je répète) Moi aussi je les aime. Mais tu ne devrais pas rentrer par effraction.
MOI : Tu sais, je peux oublier toute cette histoire.
Il me regarde avec une lueur d'espoir dans les yeux en hochant la tête,
MOI : A une seule condition.
MOI : Soyons amis.
Le garçon me regarde avec un air étonné, mélange d'incompréhension et de curisosité.
... : Un ... ami ? Qu'es-ce c'est ?
Je m'approche de lui en attrapant ses deux mains, elle étaient froides, petites. Tout le contraire des miennes. Je plante mon regard dans son iris, en m'exclamant.
MOI : Un ami c'est une personne avec qui tu partage tout. On ne lui ment jamais. Grand-père me disait souvent, sa valeur est incomparable.
... : Je ne comprends pas très bien ...
A vrai dire, moi non plus. Enfant unique, j'ai toujours été seule. Pour une raison que mes parents ont cru bonne à croire, je n'ai jamais côtoyé des enfant de mon âge.
MOI : Et si tu commençais par me dire ton prénom ? Moi je m'appelle Aria.
Il bredouille en faisant une moue déçue.
... : Je n'en ai pas.
MOI : Ta mère ne t'en a pas donner un ?
... : Je n'en ai pas.
Ce garçon est décidément étrange. Je fais mine de réfléchir en fixant le plafond.
MOI : Voyons voir ...
Je pose soudainement mon regard sur le livre qu'il agrippait entre ses mains. "L'épopée de l'Ouest", j'adorais cette histoires étant plus jeune. Je lâche un cri d'exclamation.
MOI : Oz !
Il me regarde avec un air perdu, ne semblant pas comprendre mon élan de joie.
MOI : Oswald. C'est le nom du héros du bouquin que tu tient entre les mains. Si tu le raccourcis, ça donne Oz. C'est mignon non ?
Ses yeux s'illuminent, je crois que ça lui plait. Il répète ce nom à vois basse, tout en fixant la couverture de l'ouvrage, un sourire timide aux lèvres.
MOI : Je te donne ce livre, prends en bien soin. (je déclare en souriant)
OZ : V..vraiment ?
MOI : Ce livre compte beaucoup pour moi, alors l'offrir à mon premier ami le rends encore plus spécial tu comprends ?
C'est ainsi que pour la première fois je l'ai rencontré.
Mon premier ami.
Fin
A suivre
L'épopée de l'Ouest
Blue
Auteur : Flowence