Retourner sur visunove, appuyez sur F11 pour une meilleure lecture. Sauvegarder
"Aah..."
Je suis allongée sur une surface inconfortable. Le sol est dur, mon bras a l'air d'être dans une position assez innovante et ma joue est appuyée sur quelque chose d'angulaire. J'ouvre les yeux, et reste bloquée un moment.
Je suis par terre. Dans un endroit que je ne reconnais par sur le moment. Il fait sombre, et plusieurs formes espacées à distance égale se dessinent devant moi.
Des bureaux.
Je tente de me relever, mais le fais beaucoup trop vite et retombe au même endroit. Je réessaye, plus lentement cette fois, et me retrouve finalement sur mes deux pieds.
Je réalise que les bureaux espacés les uns des autres sont en fait ceux d'une salle de classe. Et pas n'importe laquelle. Ma salle de classe. La 2nde C. Je le reconnais grâce à la banderole, au dessus du tableau situé à ma droite, indiquant les marques suivantes: « Allez la 2nde C ! La 2nde C les meilleurs »
Mon regard se porte sur les fenêtre fermées par le store, sauf une. Elle laisse passer une lumière pâle et bleutée. Je m'approche, désormais totalement réveillée.
Dehors, les ténèbres de la nuit se sont abattus sur le paysage, c'est à dire la cour intérieure du lycée. Seule la lumière pâle de la lune renvoie assez de clarté pour que l'on puisse distinguer les différents éléments qui s'étendent aux alentours.
"Mais qu'est-ce que je fais ici ?"
Impossible de me rappeler ce que je fais dans ma salle de classe à une heure aussi avancée.
Je me retourne, inspectant vivement la salle de classe de mes yeux, à la recherche d'un quelconque indice.
Mes yeux se posent alors sur l'endroit où j'étais allongée quelques secondes plus tôt. Une forme rectangulaire et sombre se démarque du sol. Sans doute la chose angulaire qui a martyrisé ma pauvre joue.
Je m'avance vers le mystérieux objet et l'analyse.
C'est une boîte en carton.
Celle-ci est peinte de noir (ou d'une autre couleur sombre, impossible de bien distinguer) et semble être assez solide malgré sa matière. Elle avait supporté ma tête après tout !
Elle ne porte aucune inscription. J'ouvre le couvercle et découvre au centre de la boîte une feuille de papier comportant un message. Je le lis à voix haute.
" Aujourd'hui est le jour de la rentrée scolaire. Maman m'a préparé un repas pour midi, je l'ai mis dans mon sac. Je suis vraiment stressée. Je vais rentrer dans une nouvelle école, découvrir de nouvelles personnes, de nouveaux professeurs, de nouveaux endroits... J'espère que je vais me faire des amis rapidement !"
Je regarde le bout de papier, intriguée. Qu'est-ce que ce genre de chose fait dans un endroit pareil ? Je jette à nouveau un coup d’œil à l'intérieur de la boite vide, dans l'espoir de recevoir une explication. Mais il n'y a bien évidemment rien de plus que la première fois où j'ai regardé à l'intérieur.
En tout cas, ce bout de papier ne m'aide pas vraiment à comprendre pourquoi je suis ici.
Je décide de ne pas rester plus longtemps ici. Trop de films d'horreur mettent en scène des étudiants enfermés dans leur lycée avec un psychopathe ou des monstres en tout genre à leur trousses.
Je met la main dans ma poche à la recherche de mon portable, je préfère être prudente.
Il n'y est pas !
La panique monte en moi. Je cherche dans l'autre poche. Non plus. Je parcoure la salle de long en large à la recherche du téléphone, mais en vain.
Rhaaa !! Mais je l'ai à peine reçu il y a quelques semaines ! Mes parents vont me tuer si je ne le retrouve pas ! (si le psychopathe à ma poursuite ne s'en charge pas avant) Impossible que je l'aie oublié quelque part, je l'ai tout le temps sur moi !
Après avoir fait quelques allers-retours de plus dans la salle, je finis par me résigner. Il n'est pas là, et je n'ai aucun moyen d'appeler mes parents ou l'un de mes amis pour demander de l'aide ou tout simplement pour savoir qui ce qui m'est arrivé.
J'opte personnellement pour une blague de mauvais goût.
Finalement tentée à l'idée de retrouver mon lit douillet bien loin de tout ça (et pensant que l'histoire se fera plus claire le lendemain), je décide de partir. Et cela, ni un poltergeist, un clown psychopathe ou un monstre aliens inter-dimensionnels ne pourra m'en empêcher.
Fin
A suivre
Classroom
Prison Day
Auteur : miruku