Retourner sur visunove, appuyez sur F11 pour une meilleure lecture. Sauvegarder
SIX JOURS APRÈS LA PRISE D'HARGEON, front Ouest
Nous retrouvons Iorek où nous l'avions laissé: sur le champ de bataille face à un ennemi venu de Minstrel.
Le soldat et le lycan se jaugeaient du regard sans bouger. Des soldats de l'empire se trouvaient à quelques pas derrière Iorek mais n'osèrent pas l'attaquer tellement l'aura qu'il dégageait était intense.
Quand Iorek discerna un relâchement dans la posture de Suzuku il prit appui lourdement au sol et fonça sur lui.
Il parcouru la dizaine de mètres qui les séparait en moins de deux secondes.
Suzuku eut juste la temps de mettre ses bras devant lui en guise de protection et encaissa la charge frontale de Iorek en étant repoussé de quelques pas.
Suzuku: Intéressant...
Mais au moment où il reprenait son équilibre Iorek n'était déjà plus dans son champ de vision.
Suzuku: Mais où est-i...
Au moment où il posait cette question le lycan était déjà sur son côté gauche et mit un grand coup de mâchoire dans son flanc.
Suzuku hurla de surprise et de douleur. Malgré tout il donna un coup de poing sur la tête de Iorek qui le lâcha alors et s'éloigna.
Iorek: Tu as drôlement de force dans le poing pour un homme de ton gabarit... En plus tu as un drôle de goût.
C'est alors qu'il remarqua que l'endroit où il avait mordu Suzuku était recouvert d'une tâche noire et qu'elle faisait des étincelles.
Iorek: Tu n'es pas humain...
Suzuku: Bien deviné...
Iorek: Dans ce cas je ne vais devoir me retenir pour t'achever. Tu aurais été de chair et de sang j'y serais allé moins fort. C'est étonnant de voir une machine aussi bien faite...
Iorek tendit ses muscles au max et se prépara à bondir. C'est alors que la main de Suzuku changea de forme et laissa apparaître une sorte de canon.
Mais avant qu'il n'ait eu le temps de tirer Iorek avait déjà bondi sur lui et en une demi-seconde il avait arraché la tête de la machine de son corps.
Iorek: ça c'est fait...
Suzuku: Non... C'est impo...
Les yeux mécaniques de la machine se révulsèrent tandis que le reste du corps tomba au sol dans une pluie d'étincelles..
Iorek: Je suis déçu... C'est allé trop vite...
Le lycan jeta alors la tête mécanique au loin au milieu des troupes ennemis.
Pendant ce temps, à l'arrière du front ouest:
Un soldat de Minstrel eut un mal de tête soudain et se mit la main au visage pour tenter d'arrêter ça.
???: Ma machine vient de se faire battre ?... Non... Impossible...
Dans sa tête défila alors toutes les dernières images et infos enregistrées par la machine.
???: Iorek Frostclaw... On dirait que je vais devoir m'occuper de toi personnellement...
QUELQUES HEURES PLUS TARD, en début de soirée
Les soleil descendait de plus en plus dans le ciel, et les troupes de Minstrel étaient toujours bloquées par les soldats et mages du royaume.
Après avoir combattu, Iorek quitta le champ de bataille. Mais au lieu de rejoindre les lignes arrières il gagna un point en hauteur pour observer de loin les deux camps.
Iorek: S'ils ne sont pas plus fort que ça on devrait pouvoir les contenir assez facilement.
Ses sens toujours à l'affût, Iorek sentit quelqu'un approcher derrière lui.
Iorek: Qui va là ?!
Le lycan se retourna et aperçut alors un homme à une bonne quarantaine de mètres.
???: C'est étonnant que tu m'aies repéré d'aussi loin... Quoique... C'est sans doute grâce à tes sens de loup.
Iorek: Vu votre attitude vous ne devez pas être un allié.
???: Exact Iorek Frotclaw. On peut dire que je suis un éclaireur de l'armée. Jusqu'à ce que tu arrives c'était mon point d'observation.
Iorek: Je vois que tu connais mon nom... Mais quel est le tien au juste ?
???: Suzuku.
Iorek: Comme la machine que j'ai affronté tout à l'heure ?
Suzuku: Tu as combattu ma marionnette ? Dans ce cas-là disons que je suis le "vrai" Suzuku. Puisque je ne reçois plus d'info de sa part j'imagine que tu l'as battu...
Iorek: Exact.
Suzuku: Et dire que ce genre de machine en provenance d'Arakitacia coûtent une fortune... Je n'ai pas d'autre choix que de t'éliminer.
A ces mots, Iorek prit appui sur le sol pour se rapprocher de Suzuku.
Suzuku: Me voilà chassé par un loup maintenant...
Le soldat leva alors alors la main au ciel et fit apparaître un grand cercle magique.
Iorek ralentit la cadence, près à esquiver une attaque.
Suzuku donna alors un coup violent dans le sol. A ce moment Iorek sentit le seul se dérober sous ses pattes.
Iorek: Qu'est-ce que ?!...
Les deux adversaires tombèrent alors en chute libre dans un immense abîme.
Suzuku: -Abime- !!
L'abime dans lequel ils tombaient devaient faire dans les 20 mètres de diamètre. Iorek se tenait sur une grande pierre et Suzuku sur une autre à une dizaine de mètres plus "haut".
Suzuku: Essaie donc de te battre ici. Je te souhaite bien du courage.
Les sens de Iorek s'affolaient. Il n'avait jamais senti cette sensation de chute aussi longtemps.
Iorek: Conditions inédites de combat pour moi... Le plupart de mes sensations ne servent à rien avec une chute à cette vitesse...
Pour sa part Suzuku semblait parfaitement à l'aise. Iorek prit appui sur son rocher pour se propuser vers on adversaire. Mais la vitesse relative fût assez dure à juger et il passa au-dessus de lui.
Suzuku: C'est autre chose qu'un combat sur le terre ferme hein ?...
Suzuku saisit le bras de Iorek au moment où ce dernier l'avait dépassé par le haut et l'envoya comme si de rien n'était sur un gros rocher qui chutait à proximité d'eux.
Suzuku: Tu ne pourras pas me vaincre dans mon "abime". Personne n'a jamais réussi.
Iorek douta alors pour la première fois depuis des années de ses chances de victoire.
Pendant un temps inconnu que Iorek n'arrivait même plus à discerner, le lycan tenta à maintes reprises de frapper Suzuku, changea plusieurs fois de formes, comme pour augmenter sa vitesse, mais au lieu de ça il prit de puissants coups.
Iorek: En tant qu'expert en machine j'imagine que ton corps en possède aussi pour augmenter la puissance de tes coups...
Suzuku: Belle déduction !
C'est alors que Iorek ressentit quelque chose au plus profond de ses tripes. La seule fois qu'il avait senti ça c'était avec son maître de magie. Cette sensation était directement reliée à quelque chose qui ne se trouvait clairement pas dans l'abime.
Iorek: (Il se passe quoi ? )
Le lycan tourna la tête plusieurs fois pour trouver la cause de cette sensation de malaise. Suzuku se demanda ce qui arrivait à son adversaire.
Suzuku: La chute te fait perdre la tête ? Tu n'es pas le premier...
Suzuku s'élança vers Iorek qui n'esquiva même pas le coup de poing de son adversaire. Il tapa alors contre la paroi de l'abime, des poils brulèrent à cause des frottements avec la surface immobile.
Iorek hurla et retomba alors sur une grosse pierre. Allongé, il entendit alors une voix féminine dans sa tête:
???: Qu'est-ce qui se passe là-dedans ?
Iorek était complètement déboussolé.
Iorek: Qui êtes-vous ?!
Suzuku: ça y est il perd complètement la boule...
A ce moment-là Suzuku fit apparaître une sorte de bazooka magique à la place de son bras.
Suzuku: (Un seul coup de rayon et je lui ôte la vie.)
???: ça ne te va pas d'être aussi mal en point... Décevant de la part d'un mage de rang S...
Iorek: (Mais qui êtes-vous ?!! )
???: Trouves le moyen de sortir de cette zone et on verra !
Pendant la discussion mentale de Iorek Suzuku avait bondi et préparé son tir mortel. Il y eut alors un déclic dans l'esprit de Iorek.
Iorek: (Une zone ?)
Le lycan serra le poing et leva les yeux vers son adversaire avec un sourire carnassier.
Iorek: Ce coup-là je t'achève !!!
Suzuku fût surpris de voir Iorek bondir vers lui. Puis le lycan sembla prendre appui dans le vide.
Suzuku: Comment as-tu ?...
Suzuku, surpris, tira mais un large rayon magique destructeur et rata sa cible. Iorek frappa un grand coup dans la poitrine de Suzuku.
A ce moment-là l'air sembla se fissurer autour des ennemis et une demi-seconde plus tard Iorek avait les pattes à terre à l'endroit où il était avant de tomber dans le gouffre.
Le coup qu'il avait porté à Suzuku fit décoller ce dernier d'une dizaine de mètres.
Sous l'effet du brusque retour à la réalité l'instinct de Iorek ne comprit plus rien et le lycan ne ressentit absolument rien pendant de longues secondes, jusqu'à ce que Suzuku s'écrase violemment sur le sol, ses bras mécaniques et ses jambes pliaient dans le mauvais sens. Le lycan remarqua alors qu'il faisait nuit.
???: C'est pas trop tôt... Je comprenais rien au fait que tu te prenais des coups alors que vous ne bougiez pas...
Iorek se retourna et fit alors face à une jeune femme. Il ne voyait pas son visage à cause de l'obscurité mais il la voyait mieux au fur et à mesure qu'elle s'approchait.
???: Enchanté Iorek je m'appelle Beta, membre des pléiades de Sky Carnival. Enchantée de vous rencontrer.
Il ne savait pas d'où ça venait, mais Iorek sentit une sensation de bien-être en compagnie de la jeune femme.
Iorek: Que s'est-il passé ?
Beta: Quand je suis arrivée je vous ai vu face à face et vous ne bougiez pas. Quand j'ai voulu m'approcher je me suis heurtée à un bouclier magique invisible. De plus quand je vous observais vous preniez des dégâts et saignez...
Iorek compris alors quelle type de magie maitrisait Suzuku: un type de magie d'illusions assez puissante pour créer des dégâts physiques selon ce qui se passait dans la zone.
Iorek: Ah d'accord... Je comprend mieux maintenant...
Beta: Comprendre quoi ?
Iorek: Je vous expliquerais sur le chemin du retour...
Beta: Et on fait quoi de lui ?
Iorek: On l'embarque et on lui soutire des infos.
Iorek se rapprocha de lui et le souleva.
Suzuku: Ne crois pas t'en sortir aussi facilement...
Iorek se rappela alors que le corps de Suzuku contenait des éléments mécaniques quand il entendit des "bips".
Iorek: Une auto-destruction ?!
Le lycan sentit qu'il ne pourrait pas échapper à l'explosion qui allait suivre et s'y prépara.
C'est alors qu'il sentit une grande puissance à côté de lui et fût projeté au loin par une grande frappe, malgré sa stature impressionnante.
Une explosion se fit entendre loin au dessus des deux mages.
Quand Iorek se redressa il aperçut un loup-garou, et ce dernier commençait à reprendre forme humaine: Beta.
Iorek: Tu... m'as sauvé la vie... Merci.
Beta: De rien. Tu t'es relâché, l'erreur à ne pas commettre...
Iorek: Mais tu es un...
Beta: Une lycan, oui, comme toi. J'imagine que tu connais le rituel du sang de mammouth et la "bénédiction du croc" ? Je viens du Nord et j'y ai eu droit il y a de longues années, à ma naissance... Depuis que j'ai appris ton existence je voulais te rencontrer. Tu dois être une des seuls personnes qui sait ce que je dois subir...
Iorek fût surpris d'entendre ses paroles. Il fût aussi surpris de la voir verser quelques larmes.
Beta: Nous ne sommes pas seuls Iorek... La meute est juste très dispersée... Et de plus comme je ne vis que la nuit je suis plutôt difficile à trouver. Puisse Fenrir nous protéger.
Iorek ne s'était pas attendu à rencontrer une telle alliée ici et semblait perdu dans ses pensées.
Beta: Bon, on rentre ? Il faut qu'on aille se reposer. Et si tu es comme moi, ton retour à l'état humain va te faire extrêmement mal. Mais ne t'inquiètes pas j'ai de très bon anti-douleurs.
Beta attrapa la grande patte griffue de Iorek et lui fit signe qu'il fallait y aller. Le lycan changea alors de forme et opta pour le "Din-keeper" qui permet de porter quelqu'un sur son dos.
Iorek: Tu montes et tu me guides ?
Beta: Avec plaisir !
Beta prit place sur le dos de Iorek et ils foncèrent tout les deux dans la nuit naissante.
Une fois rentrés à la guilde de Sky Cranival, Iorek reprit forme humaine et soufra le martyr. Beta ainsi qu'un mage guérisseur s'occupèrent de lui.
La suite des combats au prochain chapitre.
-fin du chapitre 15-
Fin
A suivre
Jour 6: Suzuku VS Iorek (Front Ouest)